Accueil / Les produits / Le biocarburant Diester ® / Le Diester et sa filière
 
Les produits

Le Diester et sa filière

Le Diester, grâce à l’engagement durable de toute une filière


L'organisation de la filière Diester a été imaginée dans les années quatre-vingt dix à l’initiative du monde agricole, et notamment des producteurs, au travers de Proléa, la filière française des huiles et protéines végétales.

Sa spécificité est d’être organisée sur le plan national, de l’amont agricole à l’aval industriel, de manière contractuelle et solidaire.

L’actionnaire majoritaire des unités de transformation de Diester (trituration et estérification) est SOFIPROTEOL, l’établissement financier de la filière des huiles et protéines végétales, aux côtés notamment des représentants nationaux des coopératives et des négociants agricoles. Fin 2007, la Caisse des dépôts, investisseur institutionnel de long terme, a rejoint l'actionnariat.

L’engagement durable des actionnaires - qui ne cherchent pas la rentabilité à court terme - évite tout risque de délocalisation des emplois. Il permet aussi d’investir dans des programmes de recherche à long terme, dans l’optique, par exemple, du biodiesel de seconde génération.

 

Une réglementation stable pour une énergie renouvelable

La France s’est fixée comme objectif d’incorporer 5,75 % de biocarburants dans les carburants fossiles en 2008 et 7 % en 2010. Elle devance ainsi de deux ans les objectifs de l’Union européenne.

A ces mesures d’incorporation obligatoire s’ajoutent deux mesures fiscales : une exonération partielle de la Taxe intérieure sur la consommation (TIC) ainsi qu’une Taxe générale sur les activités polluantes (TGAP).

 

Une filière favorable à la mise en place de critères de durabilité

La filière Diester a précédé l'initiative des parlementaires européens qui souhaitent mettre en place des critères de durabilité pour les biocarburants en Europe.

 

Elle a en effet lancé une démarche de progrès visant à optimiser l’efficience énergétique et environnementale du Diester, à garantir des pratiques agricoles raisonnées en matières d’engrais et pesticides et à intégrer des dispositifs favorisant la biodiversité.

 

 
 
 
 A voir aussi
© Prolea 2009 - Tous droits réservés | Contact | Mentions légales | Crédits