Accueil / Espace presse / Communiqués de presse
 
Espace presse

Communiqué du 01/10/2008

01 octobre 2008 - Unip

Retour des protéagineux dans les assolements : les paramètres décisifs

Le Conseil d’administration de l’Union nationale interprofessionnelle des plantes riches en protéines (UNIP), réuni ce jour à Paris, a procédé à un examen général de la situation du secteur, au vu des résultats de la dernière récolte et dans la perspective des prochaines échéances nationales et communautaires.

 

Après plusieurs années particulièrement défavorables, les rendements en pois sont en nette hausse en 2008, s’établissant globalement à un niveau supérieur à la moyenne des cinq dernières années. Les rendements moyens en féverole dépassent pour leur part le record absolu de 2007.

 

Pour les producteurs ayant choisi d’intégrer ces cultures dans leur assolement pour la récolte de 2008, l’accroissement du différentiel de prix avec les céréales a constitué un facteur d’amélioration de la rentabilité qui s’est ajouté à l’économie en engrais azotés permise par la présence des protéagineux dans la rotation.

 

Dès lors, la crise de l’offre que traverse le secteur des protéagineux au regard d’une demande non satisfaite – aussi bien sur les marchés de proximité de l’alimentation animale que sur les marchés à l’exportation pour l’alimentation humaine et les nouveaux débouchés industriels – devrait logiquement commencer à se résorber en 2009.

 

L’ensemble des acteurs réunis au sein de l’interprofession considère en effet que la baisse des surfaces qui s’est accentuée au cours trois dernières années est une aberration, sur le plan agronomique comme sur le plan économique. Après le point bas atteint en 2008, il importe donc d’encourager et d’accompagner le retournement de tendance qui devrait logiquement intervenir en 2009.

 

Au-delà de l’effort d’organisation économique et de l’accompagnement technique qui sont du ressort de l’initiative interprofessionnelle, les Pouvoirs publics ont eux aussi une responsabilité à assumer, s’agissant d’une production considérée comme prioritaire, aussi bien au regard des impératifs de durabilité de l’agriculture que d’amélioration de l’approvisionnement de l’alimentation animale en protéines végétales de proximité.

 

Non seulement il importe que les négociations en cours sur le « bilan de santé » de la PAC ne débouchent pas – comme lors des précédentes réformes – sur une pénalisation directe ou indirecte des protéagineux, mais encore il convient de créer les conditions d’un véritable retour de la confiance.

 

L’engagement du ministre de l’Agriculture de reconduire pour les cinq années à venir un plan d’aide à la recherche en faveur des protéagineux constitue à cet égard un signe particulièrement encourageant pour l’avenir.

 

Tout doit être désormais mis en œuvre pour que l’ensemble des signaux techniques, économiques et politiques convergent sur le terrain pour assurer la relance de l’offre en protéagineux.

 

 Télécharger le communiqué (40 Ko)

 

Contact presse :

Fabien Kay - 01 40 69 49 58 - Email : f.kay@prolea.com

 
 
© Prolea 2009 - Tous droits réservés | Contact | Mentions légales | Crédits