Accueil / Les produits / La chimie verte / Revêtements, encres et tensioactifs
 
Les produits

Revêtements, encres et tensioactifs

Les huiles végétales de lin, mais aussi de soja, tournesol et colza sont utilisées comme liants dans les peintures à base de résines alkydes (glycérophtaliques). L’huile de lin est la matière première du linolénum.

Des encres de meilleure qualité

Les encres d’imprimerie comportent des pigments colorés qui doivent être incorporés dans un fluide gras qui sert de liant pour qu’elles se fixent sur le papier. Depuis quelques années, aux Etats-Unis, au Canada, en Belgique et dans les pays scandinaves, les imprimeurs de quotidiens utilisent de plus en plus d’encres à base d’esters d’huile végétale comme le soja, le tournesol et le colza.

L’avantage est non seulement écologique, mais aussi qualitatif 

  • Les couleurs sont plus vives et les journaux sont moins salissants car l’encre résiste mieux aux frottements.
  • Les encres à base d’huiles végétales conviennent bien aux impressions sur rotatives car elles « collent » moins.

 

Les tensioactifs


Les tensioactifs sont des produits qui permettent de mélanger des corps incompatibles entre eux comme, par exemple, l’eau et l’huile

Ces produits se caractérisent par leurs nombreux pouvoirs : détergent, émulsifiant, mouillant, adoucissant, dispersant…Ils sont utiles dans une multitude d’applications, à la fois domestiques (lessives, crèmes) et industrielles (sidérurgie).

 

Les dérivés des matières grasses végétales les plus utilisées dans ce domaine actuellement sont les huiles lauriques : coprah et palmistes qui entrent dans la fabrication de produits ménagers comme les lessives. Cependant, bien qu’en faibles quantités, les dérivés des huiles européennes, notamment de colza et le tournesol oléique, ne sont pas en reste dans les secteurs de la cosmétique, de l’industrie des métaux et des forages pétroliers.

Ainsi, on trouve des dérivés de l’huile de colza dans les savons, dans certaines crèmes autobronzantes et les rouges à lèvres (pour leur pouvoir mouillant et adoucissant)

L’acide érucique est utilisé pour faciliter les opérations d’adoucissage (textile), d’usinage et de nettoyage des métaux. Il sert aussi d’additif antimousse dans les lessives.

 

 
 
 
 A voir aussi
 Le saviez-vous ?

Les revêtements (peintures, laques, vernis) et les encres ont de tout temps été fabriqués à partir d'huiles végétales. Par le passé, il s'agissait essentiellement du lin, désormais détrôné par le soja, le tournesol et le colza.

Les produits de détergence ménagère dominent largement le marché des tensioactifs : ils y participent pour plus de 40 %. Le taux de pénétration des tensioactifs d'origine naturelle est d'environ 20 %.

© Prolea 2009 - Tous droits réservés | Contact | Mentions légales | Crédits