Accueil / Les produits / La chimie verte / Biolubrifiants et fluides hydrauliques
 
Les produits

Biolubrifiants et fluides hydrauliques

Les lubrifiants servent d’abord à réduire les frottements, donc les échauffements et les détériorations qui s’ensuivent


Ils rentrent aussi dans les circuits hydrauliques pour la transmission de forces.

Dans tous les cas, ils doivent répondre non seulement à des exigences de qualités intrinsèques, mais aussi aux nécessités de notre environnement

Les huiles végétales à chaîne longue (18 carbones) possèdent ces qualités car elles ont un pouvoir lubrifiant élevé. Elles sont de plus biodégradables et sans toxicité pour l’environnement.

Biolubrifiants : un marché prometteur

Les matières végétales les plus recherchées pour cet usage sont les huiles riches en acide oléique, qui présentent une grande stabilité

En Europe, il s’agit des huiles de colza pour des usages peu contraignants (les chaînes tronçonneuses) et de tournesol oléique lorsque ces usages sont plus exigeants.
Ces dernières constituent une matière première idéale pour les lubrifiants et fluides hydrauliques des machines utilisées en extérieur, susceptibles de subir des pertes accidentelles dans la nature : machines automotrices agricoles, matériels forestiers, engins de chantiers et moteurs 2-temps.

Les dérivés de ces huiles entrent également dans les produits d’usinage, de forages pétroliers et de décoffrage du béton

Les biolubrifiants constituent le secteur le plus prometteur pour les oléagineux européens, même si, actuellement, ils ne représentent qu’à peine 2 % du marché global des lubrifiants.

 

La Commission Européenne a, le 9/12/2004, mis en place des Ecolabels pour les lubrifiants. Ceux-ci sont garants de performances tant techniques qu'environnementales.

Font l'objet d'écolabels actuellement, les huiles :

  • de chaînes de tronçonneuses
  • 2temps
  • de fluides hydrauliques
  • de démoulage


ainsi que des graisses lubrifiantes et des huiles pour le travail des métaux.

Le taux minimum de produits issus de la biomasse varie, selon les applications, entre 50 et 70%.

L'ONIDOL est partenaire d'un programme européen intitulé IBIOLAB coordonné par l'Institut des Corps Gras (ITERG).


Ce projet a pour objectif d'aider les PME du secteur des biolubrifiants à développer de nouveaux produits, augmenter leurs parts de marché et renforcer ainsi leur compétitivité.

 

 
 
 
 Le saviez-vous ?
 Le saviez-vous ?

Biolubrifiants

Au-delà de leur pouvoir lubrifiant, leur avantage majeur est leur biodégradabilité qui peut aller de 15 jours à plusieurs mois. L'innocuité éco-toxicologique des huiles végétales constitue un avantage à prendre également en compte.

© Prolea 2009 - Tous droits réservés | Contact | Mentions légales | Crédits