Accueil / Les produits / L’alimentation animale / Le soja pour les porcs et les volailles
 
Les produits

Le soja pour les porcs et les volailles

Un aliment incontournable pour les porcs et les volailles


Grâce à sa richesse en protéines et en huile, la graine de soja constitue un bon compromis alimentaire pour fournir simultanément les acides aminés et l’énergie dont l'animal a besoin

Afin d’assurer leur autonomie alimentaire et la traçabilité des sources de protéines, de nombreux éleveurs souhaitent cultiver de la graine de soja pour nourrir leurs animaux.

Les porcs et les volailles d’élevages constituent les principaux clients du soja

Ils sont à l’origine de l’essor de cette graine en Occident car celle-ci leur apporte sous une forme concentrée à la fois des protéines de bonne qualité et de l’énergie.

 

Le tourteau, principale forme utilisée par les animaux

L’extraction industrielle de l’huile laisse un produit appelé “tourteau” qui représente 80 % du poids des graines.

Ce tourteau contient jusqu’à 47 % de protéines digestes et bien pourvues en lysine, ce qui en fait un produit incontournable pour les élevages intensifs

La France et l’Union européenne en utilisent des quantités considérables : de l'ordre de 5 millions de tonnes en France et plus de 30 millions de tonnes dans l'Union à 25.

L’alimentation animale, destination principale du soja produit en France

La production de soja par l'Europe à 25 ne couvre que 1% des besoins des élevages européens et l'ensemble des productions riches en protéines végétales (pois, colza...) ne couvrent aujourd'hui que 22% des besoins. Il nous faut donc importer toujours plus de soja sous forme de graines (surtout des USA) et de tourteaux (surtout du Brésil), alors que nous pourrions en produire en Europe beaucoup plus qu’aujourd’hui si l’Union européenne s’en donnait les moyens.

 

Le soja est utilisé localement sous sa forme entière

Les graines de soja peuvent être valorisées dans leurs bassins de production sans avoir été déshuilées en usine

C’est le cas de la moitié environ du soja produit en France. Avant d’être incorporées aux aliments pour porcs et volailles, les graines sont soit cuites, soit “extrudées”. L’extrusion consiste à soumettre les graines à une forte pression de courte durée qui chasse l’humidité et renforce leur teneur en protéines.

 
 
 
 Le saviez-vous ?

Valeur nutritionnelle des graines

Si la composition fourragère est relativement constante, malgré quelques variations sur les teneurs en protéines et en huile selon les variétés et les lieux de production, la valeur nutritionnelle dépend surtout des technologies adoptées pour réduire les effets des différents F.A.N (facteurs anti-nutritionnels).
L’extrusion sèche est le procédé le plus performant au niveau énergétique : en cisaillant les parois cellulaires, il met à disposition la matière grasse des graines. Une élévation de température est nécessaire pour réduire fortement la teneur en inhibiteurs trypsiques mais, comme pour le toastage des tourteaux, il ne faut pas qu’elle soit excessive. Au delà de 140°C, la digestibilité des protéines est diminuée.

© Prolea 2009 - Tous droits réservés | Contact | Mentions légales | Crédits