Accueil / Les produits / L’alimentation animale
 
Les produits

Comment sont-ils nourris ?

Les ruminants (bœufs, vaches, moutons, chèvres, etc) mangent surtout du fourrage : herbe, foin et ensilage

Pendant la belle saison, ils prélèvent leur alimentation dans les pâtures. En France, ils disposent de 15 millions d'hectares de prairies. Quand ils rentrent à l'étable ou à la bergerie, l'éleveur leur donne du foin, de l'ensilage et des rations complémentaires qui ne représentent que 20 % de l'alimentation totale. Ces rations sont constituées de céréales, de tourteaux, de graines de protéagineux (lupin et féverole), de luzerne déshydratée, en proportions différentes selon l'âge des animaux et leur destination. Par exemple, il faut veiller à une bonne teneur en méthionine pour les vaches laitières.

 

A titre d'exemple, au bout de trois ans, un bœuf ou une génisse a consommé au total :

  • 0,8 ha de paturage
  • 6 tonnes d'ensilage
  • du foin
  • 90 kg de céréales
  • 260 kg de tourteaux
  • 45 kg de minéraux

Les porcs sont nourris presque exclusivement grâce aux aliments distribués par l'éleveur

Leurs rations doivent être équilibrées en sources d'énergie et de protéines. Les différents nutriments doivent être concentrés et adaptés aux besoins des animaux de telle manière qu'ils rejettent le moins possible d'azote et de phosphore dans la nature. Les aliments pour porcs contiennent en moyenne 60 % de céréales (blé, orge, avoine, maïs), 20 % de pois et 12 % de tourteaux d'oléagineux. Ces proportions sont différentes selon les types d'élevage : on donnera davantage d'aliments énergétiques comme le maïs à des porcs destinés à la boucherie (porcs à l'engrais) qu'aux truies qui donneront naissance à des porcelets…

Les volailles (poules, dindes, canards, etc.) ne consomment que des grains et des aliments concentrés qu'il faut leur apporter '' à domicile ''

Compte tenu de leur vitesse de croissance (90 jours au maximum), leurs rations doivent être concentrées en énergie. Ces rations contiennent plus de 70 % de céréales, le reste étant constitué de protéines végétales concentrées comme le tourteau de soja.

Retour

 
 
 
 Le saviez-vous ?

Les aliments composés doivent contenir les nutriments essentiels : glucides, protéines, lipides et oligo-éléments. Cependant, la nature et  les quantités de chacun d'entre eux dépendent de contraintes très strictes :

Concentration
La contrainte de base est la concentration en éléments nutritionnels car les quantités d'aliments qu'un animal est capable d'ingérer chaque jour sont limitées et sans rapport avec sa production. Cette contrainte explique l'intérêt porté par les éleveurs pour le soja très concentré en protéine.

Ajustement des ratios
entre apports en protéine et en énergie ; entre les acides aminés ; et entre les acides gras essentiels. Ces ratios sont différents selon les types d'élevage.

© Prolea 2009 - Tous droits réservés | Contact | Mentions légales | Crédits