Accueil / Espace presse / Communiqués de presse
 
Espace presse

Communiqué du 05/03/2003

05 mars 2003 - PROLEA

Journées Régionales FOP : Une stratégie pour conforter l'avenir de la filière

Malmené lors des précédentes réformes de la Politique agricole commune, le secteur des oléoprotéagineux a depuis longtemps été contraint de s'adapter. Dans le contexte des actuelles discussions européennes et internationales, la Fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux (FOP) propose des solutions novatrices pour renforcer la filière européenne des huiles et protéines végétales.

 

Face aux tentatives de démantèlement de la Politique agricole commune, l'Europe a tout d'abord comme premier devoir de conserver des outils d'orientation des productions. A cet égard, le soutien spécifique aux protéagineux - pour lequel l'Union européenne n'est soumise à aucune contrainte internationale - doit impérativement être renforcé, contrairement à ce que propose la Commission européenne. Ces cultures stratégiques doivent bénéficier en France d'au moins 120 euros par hectare de plus que les autres cultures arables, afin de retrouver un meilleur équilibre dans les assolements comme dans l'approvisionnement en matières premières des élevages.

Etre offensifs dans les négociations internationales

C'est également pour défendre les fondements de la PAC que la FOP et ses homologues européens viennent de déposer une plainte devant l'Union européenne contre la politique agricole américaine dans le secteur oléagineux (marketing loan soja), en vue de demander la constitution d'un panel à l'OMC. Il s'agit de mettre fin au préjudice subi par les producteurs européens d'oléagineux qui voient leurs prix baisser sous l'effet des pratiques de soutien américaines. De façon plus générale, cette initiative doit permettre à l'Europe de passer à l'offensive lors des négociations à l'OMC.

Jouer de tous les leviers au niveau européen

En complément des mécanismes de base de la PAC, la FOP entend jouer de tous les leviers à sa disposition pour conforter l'avenir des oléo-protéagineux. C'est pourquoi la FOP mise sur l'extension de la mesure " rotationnelle " à l'ensemble du territoire national dès 2004. Une mesure simple et adaptée qui devrait trouver toute sa place dans les exploitations de cultures arables, au même titre que la " prime à l'herbe " dans les exploitations d'élevage.

De façon générale, l'ensemble des leviers relevant de la politique de Développement Rural offre des perspectives nouvelles qu'il s'agit aujourd'hui d'explorer sans a priori afin de conforter notre filière en répondant aux attentes de la société.

Du " crédit carbone " à " l'assurance chiffre d'affaires "

La proposition de la Commission européenne d'instaurer un " crédit carbone " dans le secteur non alimentaire préfigure un nouveau type de soutien en lien avec les attentes environnementales de la société, qui peut constituer une piste intéressante. Il faut cependant veiller à la juste rémunération de l'agriculture pour son rôle dans l'équilibre de l'environnement ainsi qu'au maintien de la possibilité de cultiver sur jachère.

Autre mécanisme novateur, " l'assurance chiffre d'affaires " proposée par la FOP lors de son dernier Congrès, doit permettre d'assurer les producteurs contre la volatilité des cours. Il s'agit maintenant de l'expérimenter en vraie grandeur le plus rapidement possible.

S'appuyer sur une filière forte…non alimentaire et alimentaire

L'ensemble de ces dispositifs doit être complété par une politique de filière destinée à assurer aux producteurs un débouché pour l'ensemble de leurs matières premières. C'est dans cet objectif que la filière a développé le Diester qui offre aujourd'hui un débouché sûr pour plus de 300 000 hectares d'oléagineux. Pour renforcer le développement de ce biocarburant en France, le Gouvernement vient d'accorder un agrément supplémentaire de 70 000 tonnes.

Cette stratégie amont-aval doit être rapidement complétée dans le domaine alimentaire grâce au récent accord de la Commission européenne sur la prise de contrôle de la société Lesieur par Saipol, filiale de Soprol détenue par Sofiprotéol, l'Etablissement financier de la filière des huiles et protéines végétales, aux côtés des groupes InVivo, Champagne Céréales, Epis Centre et Soufflet.

La mise en place de filières fortes doit ainsi permettre de consolider les débouchés des cultures oléagineuses françaises et européennes, tant dans le secteur alimentaire que dans les domaines industriels.


Communiqué de presse - Doc Word 29 Ko

 

Contact presse :
Fabien Kay - Tél. : 01 40 69 49 58 - Email : f.kay@prolea.com

 

 

 
 
© Prolea 2009 - Tous droits réservés | Contact | Mentions légales | Crédits