Accueil / Espace presse / Communiqués de presse
 
Espace presse

Communiqué du 28/01/2008

28 janvier 2008 - Unip

POIS JAUNE ET FEVEROLE EXPORT des prix élevés en nouvelle récolte 2008 pour des marchés acheteurs

Les perspectives de prix du pois et de la féverole français s’annoncent favorables pour la campagne 2008/09. Ces dernières semaines, les affaires traitées l’ont été avec des différentiels de prix par rapport aux céréales bien supérieurs à ceux des campagnes précédentes. Autre élément nouveau observé : le développement de la contractualisation.

Une forte demande de pois pour la prochaine campagne

Le débouché pois jaune pour l’exportation vers les pays tiers est important, notamment vers le sous-continent indien qui a importé 1 million de tonnes de pois canadiens pour l’alimentation humaine en 2006/07. Pour la campagne à venir, la demande de l’Inde est attendue à la hausse.


Par ailleurs, suite au développement de nouvelles unités industrielles de transformation en France, en Allemagne et en Norvège, les marchés des ingrédients alimentaires et non-alimentaires issus du pois, ainsi que le marché des aliments poissons, sont en pleine expansion.


L’industrie de l’alimentation animale en France et au Bénelux, principal débouché des pois français, reste potentiellement très demandeuse, sous réserve d’une offre régulière et de prix ajustés à ceux des autres matières premières de substitution, tourteaux et céréales.

Pois : des prix producteurs nettement supérieurs aux années précédentes

Dans la perspective d’une réduction de l’offre, liée à l’évolution attendue des surfaces de pois en 2008, cette tension sur les marchés pousse certains industriels à recourir à la contractualisation, à des niveaux de prix attractifs pour les producteurs.


Pour pallier l’absence de marché à terme sur le pois, certains contrats s’expriment désormais en écart nettement positif par rapport au prix du blé sur le marché à terme.


Les premiers prix de marché affichés par les acheteurs à la mi-janvier, en pois campagne 2008/09, se situent actuellement à 285 euros par tonne, rendu Rouen, soit 60 à 70 euros par tonne de plus que le blé meunier standard pour la même période. Par comparaison, les écarts de prix moyens observés ces dernières années entre pois et blé se situaient plutôt entre 20 et 30 euros par tonne.

Féverole : des prix déjà très élevés

En féverole, l’exportation vers l’Egypte pour la consommation humaine est le principal débouché de la production française depuis 2002/03. Les prix ont atteint des niveaux exceptionnels au cours de la campagne 2007/08 ; dans un contexte de pénurie sur le marché mondial (recul des productions en 2007 chez les principaux pays exportateurs : France, Royaume-Uni et Australie) ils se situent aujourd’hui à 370 euros par tonne, rendu Rouen.


Comme en 2007, du fait d'une faible récolte australienne à la fin de 2007 à cause de la sécheresse, l’année 2008 devrait être favorable à la féverole française en terme de prix. Pour la récolte de 2008, les premiers prix proposés sur le marché en ce début d’année sont déjà très élevés, puisqu’ils atteignent 320 euros par tonne, rendu Rouen. Ils devraient rester à ces niveaux de prix au moins jusqu’à la prochaine récolte en France et au Royaume-Uni.

Télécharger le communiquer de presse (48 Ko)

 

Contact presse :

 

Fabien Kay - Email :f.kay@prolea.com

 
 
© Prolea 2009 - Tous droits réservés | Contact | Mentions légales | Crédits